Dieu veut nous élever

Dieu veut nous élever

Dieu se plaît à confondre tout ce qui se présente sous l’apparence de la puissance humaine, qui n’est en réalité qu’une faiblesse déguisée ! Notre puissance intellectuelle, notre grand esprit, notre éventail de talents – tout cela est bon si Dieu l’a ordonné, mais en réalité ce sont des faiblesses humaines déguisées. Dieu veut nous crucifier de la tête aux pieds, rendant nos propres pouvoirs ridicules et inutiles, dans le désir de nous élever sans mesure pour sa gloire et pour notre bien éternel.

Oserons-nous réaliser à quel point il est gracieux que le Seigneur de toute la création désire nous élever à une position d’une telle gloire et d’une telle utilité ? Pouvons-nous concevoir que Dieu parle aux anges et à toutes les créatures qui font sa volonté et dise de nous : « Le couvercle est fermé pour mon enfant ! Il ne doit y avoir aucun plafond, aucune mesure sur ce qu’il peut avoir, et il n’y a aucune limite à l’endroit où je peux l’emmener. Gardez-le simplement ouvert. Sans mesure je le ressusciterai car sans pitié j’ai pu le crucifier !

La croix que nous voulons est celle qui nous viendra du fait d’être dans la volonté de Dieu.

L’amour et la pitié de Dieu

Vous qui êtes parents et vous qui avez eu la garde d’enfants, savez ce que signifie châtier sans pitié et pourtant en même temps discipliner et punir avec amour et pitié. Que faites-vous lorsque vous voulez que votre enfant soit le meilleur exemple de virilité et de caractère ?
et la citoyenneté ? Vous priez pour lui et vous l’aimez tellement que vous donneriez pour lui le sang de vos veines – et pourtant, sans pitié, vous appliquez le bâton de discipline et de châtiment. C’est en fait la pitié qui vous fait le punir sans pitié !

Cela ressemble à une belle confusion, mais c’est le caractère et le désir de notre Dieu pour nous si nous sommes ses enfants. C’est l’amour et la pitié de Dieu pour ses enfants qui prescrit le châtiment de la croix afin que nous puissions devenir le genre de croyants et de disciples mûrs qu’il veut que nous soyons.

Ressuscité pour la volonté de Dieu

Je crois sincèrement que Dieu essaie de susciter de nos jours un groupe de chrétiens disposés à être complètement séparés de tous préjugés et de tous désirs charnels. Il veut que ceux qui sont prêts à se mettre à la disposition de Dieu, disposés à porter n’importe quelle sorte de croix – de fer ou de plomb ou de paille ou d’or ou autre – et soient le genre d’exemples dont il a besoin sur cette terre.

La grande question est la suivante : y a-t-il parmi nous une volonté, un enthousiasme pour le genre de croix qu’Il ​​veut révéler à travers nous ?

La croix que nous voulons est celle qui nous viendra du fait d’être dans la volonté de Dieu. Ce n’est pas une croix sur une colline ni une croix sur une église. Ce n’est pas la croix qu’on peut porter autour du cou. Ce doit être la croix de l’obéissance à la volonté de Dieu, et nous devons l’embrasser, chaque croyant pour soi !