La Bible abolitionniste sera exposée au public

La Bible abolitionniste sera exposée au public

Une Bible contenant un rare témoignage de l’opposition chrétienne à l’esclavage est exposée pour la première fois au Musée de l’État de Caroline du Sud, en Colombie. La Bible appartenait autrefois à William Turpin, qui, avec son associé Thomas Wadsworth, acheta des êtres humains à la fin des années 1700. Les hommes furent alors convaincus que l’esclavage était immoral et les libérèrent. Turpin a enregistré dans sa Bible les noms de 31 personnes libérées de leur esclavage.

La CMA constate une légère division sur la question des femmes au ministère

Au moins huit congrégations ont quitté l’Alliance chrétienne et missionnaire (CMA) en raison des femmes dans le ministère. En juin, après plusieurs années de discussions, la dénomination a décidé que les femmes pouvaient être ordonnées et porter le titre de « pasteur » à la discrétion des églises locales, tandis que la fonction d’ancien, qui inclut le pasteur principal, resterait réservée aux hommes. Selon l’AMC, la nouvelle position reconnaît que des personnes également attachées à l’autorité des Écritures interprètent différemment les passages clés concernant les femmes occupant des rôles dans l’Église. Mais certains de ceux qui partent estiment qu’il s’agit d’un « pas important vers l’égalitarisme ». Les églises qui partent n’ont pas indiqué si elles formeraient une nouvelle dénomination.

Canada : le tribunal n’entendra pas le cas des églises concernant le COVID-19

La Cour suprême du Canada a refusé d’entendre l’argument d’un groupe d’églises de la Colombie-Britannique selon lequel les restrictions liées à la COVID-19 violaient leurs droits constitutionnels. Un tribunal inférieur a jugé que les restrictions liées à la pandémie avaient peut-être violé les droits garantis par la Charte, mais qu’elles étaient néanmoins autorisées, car le gouvernement devait équilibrer ces protections avec le mandat légal du ministère provincial de la Santé. Le tribunal inférieur a également noté que les restrictions étaient limitées dans le temps, spécifiques au contexte et suivaient les meilleurs avis scientifiques disponibles. Des contestations judiciaires similaires ont également été rejetées dans d’autres provinces.

Haïti : des membres d’Église meurent en attaquant des gangs

Sept évangéliques sont morts dans une confrontation avec les gangs qui ont pris le contrôle de la majeure partie de la capitale haïtienne, Port-au-Prince. Le pasteur Marcorel Zidor aurait déclaré aux membres de son église que leur foi les rendrait à l’épreuve des balles. Les membres de l’Église ont défilé avec des bâtons et des machettes et ont attaqué les bandes armées. Haïti est en crise depuis l’assassinat de son président en 2021.

Royaume-Uni : « Wycliffe’s Oak » en lice pour un prix d’arbre

Un vieux chêne qui aurait autrefois ombragé le réformateur John Wycliffe alors qu’il prêchait dans le Surrey, en Angleterre, a été nominé pour le concours de l’arbre de l’année organisé par un organisme de bienfaisance de conservation. L’arbre a environ 800 ans et son tronc mesure près de 24 pieds de diamètre. Wycliffe y aurait prêché en 1370. Le baptiste Charles Spurgeon y aurait prêché en 1872.

Suisse : WEA critiquée pour avoir rencontré des Iraniens

L’Alliance évangélique mondiale (AEM) a accepté une invitation controversée à un forum organisé en Iran sur la religion et les droits de l’homme. Le pays se classe au huitième rang sur la liste de surveillance des persécutions d’Open Doors, et certains évangéliques ont vivement critiqué la WEA pour avoir accepté de rencontrer des Iraniens. Johnnie Moore, qui a auparavant siégé à la Commission américaine sur la liberté religieuse internationale, a déclaré que la WEA « est en train de devenir une partie du problème », et le chef d’Iran Alive Ministries a déclaré que l’organisation était dangereusement naïve. Le secrétaire général de la WEA, Thomas Schirrmacher, a toutefois défendu la réunion. Il a soutenu qu’il est bon que les chrétiens soient considérés comme des interlocuteurs par des pays qui ne les considèrent généralement que comme des fauteurs de troubles. « Ils nous ont demandé d’expliquer : que peuvent apporter les évangéliques au bien de la société ? il a dit. « J’aurais mauvaise conscience si nous ne profitions pas de telles opportunités pour témoigner devant la cour du monde. » Les autorités iraniennes ont arrêté 134 chrétiens l’année dernière, selon les meilleurs dossiers disponibles. Près de 50 personnes ont été torturées.

Rwanda : le prix de la Bible augmente

La Société biblique du Rwanda a augmenté le prix des Bibles d’environ 200 pour cent après avoir constaté une forte baisse des dons. Antoine Kambanda, le cardinal catholique qui dirige l’organisation multiconfessionnelle, a déclaré que la société biblique était devenue trop dépendante des fonds étrangers, s’appuyant sur les chrétiens de l’extérieur du pays pour couvrir environ 85 pour cent des dépenses de publication. « Il est grand temps que les Rwandais commencent à contribuer à ce travail de publication des Écritures », a-t-il déclaré. L’organisation vend désormais des Bibles pour environ 8 000 francs rwandais (l’équivalent d’environ 7 dollars américains).

Chine : la croissance de l’Église stagne, selon une étude

La croissance du christianisme est au point mort en Chine, selon une nouvelle étude du Pew Research Center basée sur des enquêtes universitaires et gouvernementales chinoises. Selon la formulation de la question de l’enquête, entre 2 et 3 pour cent des adultes se déclarent chrétiens. Cela correspond à environ 18 millions de protestants. Tandis que les églises voient de nouveaux convertis, de nombreux chrétiens abandonnent également la foi. Sur une période de quatre ans, les chercheurs ont découvert qu’environ un quart des croyants ont cessé de s’identifier comme chrétiens. Les données les plus récentes évaluées par Pew datent de 2018.

Japon : les missionnaires obtiennent un nouveau titre

A3, une organisation évangélique créée dans les années 1960 avec des missionnaires de courte durée enseignant l’anglais au Japon, a décidé de ne plus utiliser le mot missionnaire. Les chrétiens envoyés travailler dans des contextes interculturels seront désormais appelés « partenaires missionnaires ». A3, anciennement connu sous le nom d’Asian Access, est dirigé par des chrétiens japonais depuis 2022. Ils ont décidé missionnaire semblait trop occidental. D’autres chrétiens exerçant un ministère interculturel ont également soutenu que le mot n’était pas biblique et avait perdu de son utilité, empêchant même les gens de répondre à un appel en mission. Aujourd’hui, A3 envoie des personnes dans 18 pays d’Asie, ainsi qu’au Moyen-Orient et en Amérique centrale, pour former des cohortes d’apprentissage qui développent des leaders chrétiens.

Avez-vous quelque chose à ajouter à ce sujet ? Vous voyez quelque chose que nous avons manqué ? Partagez vos commentaires ici.